Traductions après Nitchès

d’un manuscrit de M. M. Loeb Première partie Il y a des gens qui s’appellent « philosophes professionels ». Je dis : on ne doit que penser. Nitchès a écrit (au moins je l’ai lu) que l’université est morte : que ses écoliers l’ont tuée : qu’enseigner la philosophie est la trahir. Le premier, c’est de définir des mots. Qu’est-ce que le bon, qu’est-ce que le mal ? Est-ce qu’ils ne … Continue reading Traductions après Nitchès